Il suffit !

État

Il suffit !

 

     Depuis le début de notre aventure avec vous, nous avons toujours revendiqué un certain intellectualisme. Nos textes, aussi courts soient-ils, se veulent toujours humoristiques, émoustillants, plaisants. Nos photographies, aussi pornographiques soient-elle, se veulent toujours une quête d’esthétisme. Cette posture, délibérément choisie, est avant tout une volonté d’humaniser la part la plus délicieusement animale de notre existence : le sexe.

     Nous avons tous deux été élevés, et élevons nos enfants, dans l’idée que l’humanité n’est pas une réalité en soit mais un chemin que l’on se doit d’emprunter et qui impose, au quotidien, des choix parfois difficiles. Le premier d’entre eux est le refus de toute violence physique. Le second est de toujours s’assurer que l’acte que l’on s’apprête à poser ne portera pas à autrui un préjudice qui nous serait à nous-même insupportable : le fameux adage populaire « ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse ».

     Se faire justice, c’est se déshumaniser. Agresser physiquement une personne, quelques soient ses mots ou ses décisions, c’est se déshumaniser. Menacer, intimider, terroriser, c’est se déshumaniser ! Faire usage de son pouvoir, intellectuel, financier, médiatique pour inciter d’autres à se déshumaniser c’est se déshumaniser soi-même. Ces mots ne sont que paraphrase des morales qui sous-tendent les textes fondateurs de toutes les religions. Mais c’est la quête permanente de ces mots, de ces morales, qui nous élève au rang d’humain.

Une société ne se construit pas « contre » mais « avec ».

 

Nous dénonçons là tous ceux qui se sont choisi un « camp » et tentent d’intimider l’autre.

Nous dénonçons là tous ceux qui pensent que « ceux d’en face » ont « choisi » d’être dans « l’autre camp ».

Nous dénonçons là tous ceux qui ne veulent pas écouter, qui ne veulent pas dialoguer.

Nous dénonçons là tous ceux qui, par leurs mots ou leurs images, entretiennent les clivages.

Nous dénonçons là tous ceux qui ignorent qu’au milieu de tout cela il y a des enfants qui écoutent, se construisent et surtout qui ont peur.

Vos actes et vos mots, laisseront des traces indélébiles dans leurs esprits.

Quel exemple détestable !

 

Nous sommes assez vieux pour avoir connu les deux coupes du monde et la fragile fraternité qui a suivi. Nous avons surtout la chance d’avoir vécu des moments de partage tout aussi intenses dans nos pérégrinations libertines. L’euphorie, la bienveillance, le sentiment d’avoir touché du doigt ce que devrait être les relations humaines; comment avons-nous pu oublier cela aussi vite ?

Nous désespérons de nos compatriotes et n’avons plus le cœur à écrire ou publier de nouveaux articles.

Le temps n’est plus aux belles choses !

Nous en appelons à la majorité silencieuse qui, comme nous, ne reconnait plus sa société. Dans vos maisons, dans vos familles, dans votre travail, dans vos rues, dans vos villes, levez-vous et criez avec nous :

Il suffit !

 


 

Meilleurs voeux 2019

État

Chères lectrices et chers lecteurs (ou plutôt branleuses et branleurs),

Nous vous souhaitons une bonne année 2019

C ‘est classique, mais tellement nécessaire,que nous vous souhaitons tout d’abord une bonne santé en, nous ne le répéterons jamais assez, vous protégeant à chaque rapport.

Une année très coquine et pleine de belles rencontres. Que vous ayez la chance de croiser de vrais libertins qui sauront éveiller vos sens et vous emmener sur des chemins inexplorés.

L ‘amour si vous ne l’avez pas encore rencontré. Nous vivons “un bonheur sans histoire entre une table et une armoire” – qui reconnaitra la référence ? – mais nous nous disputons aussi, comme tous les couples. Nous nous sommes néanmoins promis de toujours dépasser ces moments difficiles et le libertinage nous aide grandement en cela.

Alors, avez-vous trouvé le mot le plus important ?

Vendredi 15 décembre

État

Vendredi 15 décembre – Nous avions souvent tenté l’expérience mais pour la première fois nous avons réussi à réaliser un vrai “dogging”. Sur le site Lieuxdedragues.fr nous avions repéré un parking réputé pour être un lieu coquin; nous y sommes passés en soirée. À peine garés, trois voitures se sont approchées et leurs conducteurs sont descendus pour venir mater. Elle s’est déshabillée pour exhiber ses seins et sa chatte. Assez rapidement, nous avons ouvert la vitre et l’un des voyeurs l’a caressée. Nous avons fini par ouvrir la porte pour qu’Elle suce ce coquin qui lui a giclé sur la poitrine. Bref nous avons passé un super moment dans le plus pur style du dogging (dommage que les deux autres n’aient pas participé; et on ne sait pas pourquoi d’ailleurs).

Ce lieu fait désormais parti des 90 lieux coquins (et oui rien que ça) que nous avons référencé sur notre compte Mapstr… Kesako ?

Découvrez une série photos de “dogging” (organisé celui-là)

Mapstr

État

Nous avons déjà référencé plus de 90 lieux coquins sur notre compte Mapstr : c’est une application gratuite qui permet de partager des lieux (et accessoirement d’échanger des messages). Cela pourrait déboucher sur un véritable réseau de localisation des lieux coquins : clubs, saunas, plages, lieux d’exhib, etc… La géolocalisation personnelle reste masquée. Créez votre compte, ajoutez plusieurs lieux que vous connaissez (au moins 5) et contactez-nous pour nous rejoindre sur cette application et connaître ainsi nos lieux de jeux.On peut aussi s’en servir sur ordi à cette adresse : https://web.mapstr.com/

Vacances 2018

État

 Du 11 au 18 août 2018 – Nous étions au camping du Diamant Noir (24) !!!

Des amis, rencontrés l’an dernier au Ran du Chabrier, sont venus passer deux jours avec nous. Puis nous avons fait la connaissance d’un pâtissier de Bergerac chez qui nous avons coquiné. Et le dernier soir, nous avons pris l’apéro chez un autre campeur avec qui nous avons (très bien) fini la soirée. Le tout entrecoupé de photos lors de nos visites touristiques et de quelques après-midi de pluralité sur les matelas au soleil.