2 réflexions sur « Dent’Elle n°8 »

  1. Bonjour à vous deux

    La caresse de la lumière diurne frôle le grain soyeux de ta peau sur ton ventre laiteux. Elle s’attarde sur la nacre dentelée de ta culotte et esquisse ton V de femme. On songe à ta fente , lovée, peut-être humide, et la soif de ta sève monte aux lèvres.

    Cette série est magnifique. Classieuse et intimiste.

    Merci à vous deux du travail et du partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.