Les Dimanches d’Exhibicouple

Voici une petite vidéo inédite réalisée hier ! Pour une fois je suis rapide et je vais vous raconter pourquoi…

Nous avons récemment acheté cette belle jupe rouge en simili-cuir intégralement boutonnée devant (mais vous ne le verrez pas très bien ici). Hier, nous sommes donc allés l’étrenner dans différents magasins de Saint Chamond (et oui, notre terrain de jeu s’étend un peu). Le haut des bas toujours légèrement visible, Elle partit “en chasse” d’une proie pour s’exhiber. De mon côté, je me tenais à distance pour ne pas décourager les petits coups d’œil. Disons le tout de suite, l’ambiance actuelle remettant fortement en question le regard des hommes sur les femmes ne nous facilite pas le jeu, ces derniers ayant nettement tendance à détourner les yeux à la vue d’une tenue sexy. Mais après avoir déambulé dans différents magasins, c’est dans la grande surface homonyme d’un général et d’un char d’assaut, qu’Elle réussit à attirer l’attention d’un homme seul.

Au rayon culturel, Elle fit mine de chercher un livre pour enfant, s’accroupissant à deux mètres de sa “pauvre cible”. Je me tenais quant à moi derrière lui, fortement (dé)concentré sur les montres connectées. Je vis très vite ce monsieur jeter un œil sur le haut des bas apparent. Il profita quelques secondes de la vue, se baissant à son tour. Elle contourna l’étal se dérobant ainsi à sa curiosité. Il marqua un temps d’hésitation et finit par aller en tête de gondole pour être à nouveau en ligne de mire. Elle en profita pour se pencher en avant. Je le vis tourner la tête et fixer les cuisses de ma femme. N’étant pas idéalement placé, j’ignorais jusqu’où il pouvait les admirer. À raison d’une caméra tous les deux mètres, le rayon n’était vraiment pas propice. Je suggérai donc à ma petite provocatrice d’explorer le magasin…

Faisant quelques courses à la recherche d’un lieu propice, nous perdîmes de vue notre coquin à notre grand regret… Jusqu’à ce que, en pleine allée centrale, je le vis nous dépasser et tourner au rayon chaussures. Quelle occasion ! Nous le suivîmes et j’incitai ma belle de faire quelques essayages. Profitant que ce monsieur fouillait le bac des promotions, Elle se tourna face à lui et monta le genou pour enlever sa botte et enfiler un chausson. Je ne le vis pas regarder et j’en fût un peu déçu. Elle continua son petit manège, essayant différents modèles, se mettant de profil, de dos; Elle ignorait que dans ces postures-là, la jambe ainsi levée, la jupe remontait jusque sous ses fesses laissant clairement voir la peau au-dessus des bas. Je me régalais du spectacle, guettant les réactions du voyeur qui regardait parfois mais pas assez à mon goût. Je le vis bien s’accroupir un instant, remettre ses lunettes mais ses coups d’œil restaient très furtifs. Une idée me taraudait l’esprit : l’aborder pour lui proposer que ma femme lui en montre un peu plus… Je cherchais les premiers mots, j’essayais de croiser son regard, je m’éloignais un peu guettant un regard plus insistant sur les cuisses de ma salope mais rien n’y faisait : simulait-il son intérêt pour les chaussures en promotion ou n’était-ce qu’une coïncidence ? Nous nous dirigeâmes vers les caisses, le perdant à nouveau de vue. Le temps de faire la queue, je le vis arriver avec trois pauvres articles à la main (mais sans chaussure) à la caisse d’à côté. Mes doutes s’envolaient les uns après les autres. J’étais bien résolu à l’aborder dans la galerie marchande pour lui proposer de nous accompagner à notre voiture. D’ailleurs, après avoir payé, il était là, à 5 mètres devant, je me décidai et là, deus ex machina, il fût abordé par un de ses amis qui entrait dans le magasin ! Nous rations une opportunité à quelques secondes près… Nous prîmes notre temps pour rejoindre notre voiture et quitter le parking mais il ne ressortait toujours pas. Je fût obligé de m’arrêter en route pour doigter la chatte trempée de la femme de ma vie, la faisant jouir deux fois dans la voiture; je me régalai de sa mouille en léchant mes doigts…

À chaque fois, nos jeux d’exhib progressent lentement et nous sommes bien résolus à aller plus loin la prochaine fois malgré (ou pour) l’adrénaline que cela génère en nous…

J’ai tenté de filmer quelques moments mais cela rajoute encore un niveau de difficulté dans la gestion de ma distance avec le voyeur : être assez proche pour la caméra mais pas trop pour ne pas entrer dans son champs de vision… Je vous livre donc un petit montage de ce que j’ai capté avant cette belle rencontre pour que vous ayez un aperçu de la tenue.

3 réflexions sur « Les Dimanches d’Exhibicouple »

  1. Quelle histoire, effectivement, un contexte très excitant…
    Moi qui travaille juste à côté de St Chamond, quel plaisir ce serait de vous croiser à nouveau par là…

  2. Bravo à vous même si ce n’est pas toujours facile, en effet.
    Très belle, très sexy cette petite jupe, vous allez à l’évidence faire des heureux… Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.