Mastodon

Même si notre compte Twitter @Exhibicouple n’est pas (encore) menacé de fermeture, l’intolérance du réseau américain envers la nudité et le sexe se durcit. À cela il s’ajoute leurs velléités de collecter toujours plus de données personnelles et il n’en fallait pas davantage pour que je nous plonge dans une nouvelle aventure : Mastodon.

¿ KESAKO ?

Je vais aller à l’essentiel mais pour en savoir plus je vous conseille ce très long article.
Pour créer un compte vous devrez choisir une instance.
Chaque instance a une charte précisant ce qui est accepté ou pas. Nous sommes sur mamot.fr, serveur géré par l’association française “La Quadrature du Net”, car elle est francophone et tolère le contenu pornographique.
Toutes les instances sont interconnectées (on dit fédérées) dans un fediverse.
Vous pouvez tout à fait suivre et échanger avec des comptes d’autres instances en utilisant l’adresse complète qui est structurée en @compte@instance : exemple notre compte est @Exhibicouple@mamot.fr.

¿ Quoi de neuf ?

Pas de publicités sur Mastodon. Pas de collecte de données personnelles. Contrairement à Twitter, Mastodon ne vous fera aucune suggestion basée sur l’analyse de votre comportement : pas de “vous devriez aimer tel compte“. Aucun algorithme ne contrôle votre découverte du réseau, ce que vous lisez, ce que vous pourriez aimer donc pas d’enfermement intellectuel, ce qui est mon principal sujet d’inquiétude. Par contre vous pouvez lire le fil de votre instance ou même le fil de son fediverse. Ceci vous permet de découvrir de nouveaux horizons. Il existe de plus un annuaire des comptes : à parcourir de temps en temps.

Les pouets (ou toots en anglais) sont limités à 500 caractères (contre 250 pour les tweets).
Quand vous publiez, en cliquant sur la petite 🌎 vous choisissez la visibilité de votre pouet : regardez bien les 4 petites icônes 🌎🔓🔒✉️ on en reparlera…

On peut donc écrire pour tout le monde 🌎 (votre pouet apparait alors sur le fil de votre instance et peut être vu par des personnes ne vous suivant pas), juste pour nos abonnés 🔒 ou pour quelques personnes ✉️ (message privé).

Vous pouvez aussi cliquer sur le bouton CW pour ajouter un en-tête d’avertissement si votre texte ne doit pas être lu par tous, exemple : vous spoilez la fin du dernier Star War !

Même si votre instance tolère beaucoup de choses, quand vous insérez un média vous pouvez le marquer comme sensible (ou pas). Je mets une flèche rouge sinon vous ne regarderez que le cul de ma femme !

Dans vos paramètres de compte vous pouvez demander à ce que les médias signalés sensibles soient masqués (un petit œil vous permet alors de les voir quand même) ou au contraire toujours visibles.

Une fois publié, vous pouvez contrôler la visibilité de votre pouet (et ceux des autres; attention quand vous répondez…) : on retrouve à droite les icônes évoqués précédemment 🌎🔒✉️ .

🤬 C’est quoi cette faute de frappe ??? 😱 Pourquoi ce putain de correcteur orthographique a mis le prénom de ma belle-mère dans mon pouet ? Pas de panique vous pouvez supprimer et ré-écrire un pouet sans tout retaper !!! J’ADORE ❤️

Quelles sont les interactions possibles avec les pouets ? De gauche à droite :
Y répondre (simple flèche)
Le booster (double flèche bleue) qui correspond au retweet (citer le tweet n’existe pas ici).
L’aimer (le petite étoile)
Le partager (en lien ou même code html à insérer sur un site)
Le mettre dans ses marques-pages (la note rouge)
Vous retrouverez 2 rubriques “Marques-pages” et “Favoris” sur votre compte.
Et REGARDEZ un peu les icônes en bas, pas la poitrine de ma femme !

¿ Conclusion ?

Il reste encore de nombreuses fonctionnalités : épingler plusieurs pouets sur votre profil (Twitter limite à un seul), créer de listes, bloquer d’une personne, notifications etc… Je vous parlerai juste de la possibilité de Masquer un compte pendant une durée déterminée (et donc provisoirement et sans pour autant le bloquer).

Pour finir, les applications sont encore rare et personnellement je n’en ai trouvé aucune qui me conviennent (beaucoup sont en anglais et n’ont pas toutes les fonctionnalités) mais ça viendra. Puis sur iOS, en se connectant à votre compte via Safari, vous pourrez alors transformer ledit site en “pseudo application”. C’est le meilleur choix selon moi.

Voilà, maintenant vous n’avez plus d’excuse pour ne pas passer au micro-blogging 3.0

S’il vous manque la motivation, la voici : @Exhibicouple@mamot.fr.


2 réflexions sur « Mastodon »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.