Les fantasmes de Lui n°2

État

LES FANTASMES DE LUI


N°2


    À l’approche de notre mariage, Elle cherchait de jolis talons aiguilles d’une couleur bien précise – qui n’était pas à la mode cet été-là bien évidemment. Elle m’entraîna donc dans un certain nombre de magasins de chaussures de Lyon à la recherche de “la” paire. Après deux après-midis à battre le pavé en vain, Elle trouva un moyen de me motiver pour la troisième sortie. Elle mit un porte-jarretelles, des bas et une mini jupe. La perspective d’un jeu d’exhib m’émoustilla assez pour me faire oublier ma fatigue.

Nous fîmes une halte dans un tout petit magasin de la presqu’île, tenu par un homme d’une quarantaine d’année. Vous vous doutez qu’il s’empressa pour lui enfiler lui-même le moindre escarpin qui Plaisait à ma future femme. Je passais le plus clair de mon temps derrière lui à m’assurer de la vue dont il pouvait bénéficier. Il eu largement l’occasion de voir le haut des bas et les attaches du porte-jarretelle qui les retenaient. Elle fit preuve, ce jour-là, d’une certaine retenue, tirant sa jupe vers le bas à chaque fois qu’Elle se levait. Néanmoins, cela dût être suffisant pour stimuler l’imagination du commerçant car il lui proposa très spontanément une petite remise de 15% sur la paire de ses rêves.

Depuis, Elle sait que je fantasme sur l’idée de retourner dans ce magasin particulier. Elle est d’ailleurs assez émoustillée à l’idée de porter ce jour-là de très jolis bas retenus par un porte-jarretelles à peine dissimulé sous une jupe encore plus courte. Ni culotte, ni string, sa chatte fraichement épilée devra être outrageusement visible au moindre mouvement de cuisse. J’imagine simuler un appel téléphonique pour sortir du magasin et rester sur le trottoir à observer la scène à travers la vitrine. Je vois déjà le vendeur revenir de sa réserve avec une pile de cartons, s’assoir face à Elle sur ces petits tabourets spécialisés sur lequel le client peut poser son pied. Il lui enlèvera lui-même les talons qu’Elle portera ce jour-là et lui passera tour à tour des escarpins tous aussi hauts et beaux les uns que les autres. Je veux observer les réactions de cet inconnu quand, à chaque changement de pied, il verra la fente lisse de ma femme s’entrouvrir. Je veux voir son regard rivé sur son intimité et la voir, Elle, faire durer le jeu paire après paire. À chacune, Elle se lèvera pour faire quelques pas et demander à son serviteur d’un jour si cette hauteur de talon met bien en valeurs sa cambrure qu’Elle exagèrera en se déhanchant. Je les observerai à distance, me faisant oublier, afin qu’ils s’excitent mutuellement au point de s’autoriser des mots et des gestes que ma présence pourrait réfréner. Je sais, qu’à chaque instant, Elle sentira mon regard sur sa nuque, qu’Elle s’accrochera à cette description de ce fantasme pour me faire la cadeau de son dépassement de soi. Quand le vendeur lui ôtera la dernière paire, Elle glissera son pied nu vers son entrejambe et ira vérifier l’effet de son exhib sur le sexe de cet inconnu. À travers le pantalon, jouant avec la braguette, Elle caressera alors cette énorme bosse bien dure du bout de ses orteils…

à suivre…

Jeux humides

Douches dorées par Elle et par Lui…

Urbsex n°17

Puis Lui me tend sa queue pendant que ChuloloDavid692 continue à me caresser. Merci encore pour cette belle visite ChuloloDavid692😘

Les fantasmes de Lui n°1

État

Les fantasmes de Lui


n°1


     Elle porte une veste de tailleur sur un chemisier blanc transparent laissant deviner une guêpière rouge et noire, une mini jupe très courte et des talons aiguilles mettant en valeur ses courbes. Nous entrons dans le bar d’un petit village en plein après-midi. Le patron et les trois habitués assis au comptoir la déshabillent du regard. Nous nous installons à table, de profil pour qu’Elle exhibe ses cuisses en les croisant très nettement. Tous regardent sa peau blanche visible entre les bas et la mini jupe retroussée. Elle ouvre sa veste et le patron, qui nous amène deux cafés, jette un regard concupiscent dans ce décolleté plongeant. Les quelques clients masculins présents ne parlent même plus, trop occupés à profiter de la vue. Leur excitation se voit à leurs visages rougis et s’entend à leurs souffles courts. La température monte rapidement et l’air se charge d’une tension sexuelle palpable. Dans ce silence assourdissant, le tintement de la tasse qu’Elle repose résonne comme une cloche, le bruit de la chaise qu’Elle repousse réveille les oreilles et le tic-tac des talons sur le carrelage fait vibrer les verres. Elle se dirige vers le comptoir et monte sur un tabouret de bar, entre deux messieurs d’un certain âge. Leurs yeux se rivent sur le petit interstice délimité par ses cuisses et le bord de la mini jupe. Elle écarte lentement les genoux exhibant son string fendu puis la petite perle qui se balance au bout d’une chaînette devant sa fente lisse.


N°1 – suite


Je me lève à mon tour et me colle dans son dos. Je déboutonne le chemisier et délace la guêpière exhibant ses seins aux yeux de tous. Je la sens gênée mais ses tétons trahissent son excitation en pointant fièrement. D’un regard j’invite un des hommes présents à lui caresser la poitrine de sa main calleuse. Elle exhale un soupir de plaisir. Un autre inconnu tend la main et lui caresse une cuisse, remontant rapidement jusqu’à ses lèvres qu’il écarte pour titiller son clitoris. Sentir autant de mains sur son corps la fait fortement mouiller. Je retourne m’assoir à deux mètres pour l’admirer se lever et se déhancher au milieu du bar. les quatre hommes l’entourent et Elle laisse tomber sa jupe au sol dévoilant fièrement son cul. Elle s’accroupit et descend la braguette de l’un d’eux. Je la vois plonger sa main dans le slip et en sortir une bite fine et raide au gland déjà luisant d’excitation. Elle gobe ce sexe tendu et se lance dans une fellation torride. Les trois autres s’empressent d’exhiber leurs membres qu’Elle saisit fermement pour les branler. J’admire ma femme passer d’une queue à l’autre pour toutes les gouter. Les grognements de ses amants ne laissent aucun doute sur le plaisir qu’Elle leur procure avec sa langue. Le patron du bar se retourne vers moi pour s’assurer qu’ils ont bien tous les droits sur ma salope. En réponse je lui tend un préservatif qu’il enfile prestement. Elle se met à quatre pattes à même le sol et offre sa croupe à cet inconnu qui ne se fait pas prier pour la prendre. Tout en se faisant baiser en levrette, Elle suce les trois autres sexes avec gourmandise. Pendant une bonne demi-heure je laisse monter mon excitation en admirant quatre inconnus se relayer dans sa chatte et sa bouche. À sa demande, l’un d’eux s’allonge au sol, Elle vient le chevaucher et ordonne à un second de l’enculer. Pour la première fois je peux admirer ses deux trous se faire ramoner simultanément. Elle crie de plaisir et se jette sur les deux pines restantes pour les téter. Après ce véritable gang-bang improvisé, l’excitation de ses amants est telle qu’Elle se met à genou entre eux et leur demander de l’asperger. Les quatre se branlent au-dessus d’Elle  et les jets de sperme ne tardent pas à lui arroser le visage et les cheveux. Sentant une telle quantité de foutres couler de son menton sur ses seins, Elle se masturbe et jouit puissamment.

Je l’aide à se relever et à se rhabiller. Elle remercie ses amants de passage et sort du bar encore dégoulinante de leurs semences. La voir traverser le parking en arborant fièrement son “trophée” m’excite au plus haut point. Je la plaque sur le capot de la voiture, lui retrousse la jupe jusqu’aux hanches et la prend à mon tour. Je sens bien que sa chatte est largement dilatée par les multiples queues qui y sont passées et les sensations que cela nous procurent déclenchent chez nous deux un orgasme fulgurant.

Un peu de Lui

J’avoue, je suis chanceuse 😃

Rencontre avec Ric n°13

Une queue, c’est top. Mais DEUX belles queues pour moi toute seule, c’est vraiment le pied !

Maspalomas n°14

Et enfin les photos de notre hôtel à Maspalomas et que nos followers sur Twitter eurent la chance de voir avant vous !

Maspalomas n°13

Voici les photos de la plage et des dunes de Maspalomas publiées sur notre fil Twitter au cours de notre voyage de noce.

Inderwear, les dessous d’Apollon

État

Soyons clair d’emblée : cet article n’est pas sponsorisé.

Je ne gagnerai rien à le publier !

Autant il est facile de trouver des dessous sexy pour vous les femmes, autant pour nous les hommes, cela relève de l’impossible. Sans parler d’excentricité, le manque d’originalité des grandes marques d’habillement masculin m’afflige. Au mieux avons-nous droit à quelques boxer moulants ou slips taille basse en tissu truc-bidule-chouette. Personnellement, voici quelques années que je n’achète plus mes sous-vêtements en grande surface – avouez que c’est un grand classique chez nous ! Tout vient désormais de…

Inderwear by les Dessous d’Apollon

Non seulement c’est un site mais c’est aussi deux magasins : un à Lyon et un à Paris. Personnellement, je préfère commander car je ne trouve jamais mon bonheur au magasin; je ne sais pas pourquoi… C’est clairement un magasin gay, mais l’élégance et le sexy est plus répandu chez les homosexuels que chez les gros machos. Je trouve les prix parfois un peu élevés donc je ne commande qu’en période de soldes et là, je trouve des trucs sympas qui plaisent non seulement à Elle mais aussi aux d’autres femmes qui ont le privilège de me déshabiller – oui je suis comme ça moi, c’est un “privilège” de descendre ma braguette 😄 ! Au final, pour le prix d’un DIM, j’ai quelque chose de plus sexy, plus original et la plupart du temps plus confortable. Car c’est là la principale raison qui m’a poussé à écrire cet article…

Nous, les hommes, avons droit à des dessous sexy ET confortables !

Alors essayez : Inderwear by Les Dessous d’Apollon

sans leur dire que vous venez de ma part…