Le Ran du Chabrier

❗️Avis datant d’août 2017

Nous avons appris avec inquiétude qu’en août 2018, le Ran – comme d’autres campings des bords de Cèze – a subi une brusque montée des eaux. Au dernières nouvelles, de nombreux dégâts sont à déplorer mais heureusement aucune victime. Nous espérons que cela ne servira pas de prétexte pour nuire à ce lieu unique en France – pour ne pas dire en Europe. Nous sommes de tout coeur avec les pauvres campeurs ayant perdu leurs biens et ayant probablement eu la frayeur de leur vie. Nous sommes aussi de tout cœur avec Alain et son équipe à qui nous souhaitons courage et volonté !

Réouverture annoncé pour le vendredi 26 avril 2019

30430 Saint Privat de Champclos
04 66 24 51 55
http://campinglibertin.com/

Le Ran du Chabrier est un camping naturiste libertin. Après avoir réglé les quelques formalités d’arrivée, vous demandez “et je m’installe où ?”; on vous répond : “où vous voulez.” Vous voilà instantanément plongé dans l’ambiance “Ran du Chabrier” où “libertin” rime clairement avec “liberté”. Si vous ne trouvez pas de place les autres campeurs vous en feront : “Viens là, on pousse le camping-car, on gare la voiture plus loin”. Ici, nulle prise de tête entre voisins, pas d’instinct de propriété (“Monsieur, vous empiétez sur mon emplacement !”) mais au contraire de la convivialité et du partage.

Alors oui, le premier contact est déconcertant. On est pas habitué à ÇA. Certains parleront de “bordélique”, “mal organisé”, “anarchique” mais nous n’avons qu’un seul conseil qui nous fut prodigué par des amis (qui se reconnaitront et nous ne les en remercierons jamais assez) : forcez-vous à rester quelques jours; ne partez pas au bout de 24h. Il faut se donner le temps d’apprivoiser le Ran, se laisser le temps d’abandonner les codes de notre société moderne qui entravent souvent le libertinage.

Ajoutons qu’il ne faut pas être chochotte ou intolérant. Nous avons constaté une nette évolution en 4 ans mais ça reste un camping alors, forcément, tout n’est pas toujours nickel et on peut y voir aussi bien du très excitant que du très “spécial” (que certains qualifieraient de choquant, ce qui n’est pas notre cas).

Les plus :

  • C’est, selon nous, le premier véritable camping libertin où l’on peut baiser à 2, 3 ou même 15 n’importe où : sur votre emplacement, aux sanitaires, contre un arbre en plein camping, etc… sauf au resto (où il faut d’ailleurs être habillé) et sur la plage.
    Le second étant le Diamant Noir (24)…
  • Camping super ombragé (les emplacements au soleil se comptent sur les doigts d’une main).
  • Sauvage et magnifique, le camping s’étire tout en longueur en bordure de la Cèze.
  • Réservé aux adultes (et clairement affiché “libertin”); cela évite le mélange des genres que nous avons trouvé très gênant au Cap d’Agde.
  • Plage privée sur la Cèze mais attention : il est interdit d’y coquiner car il y a parfois des canoës de passage.
  • Tarifs raisonnables : 80€ la nuit en mobil-home (500€ la semaine) – 30€ l’emplacement avec électricité (pour un couple ou un homme seul).
  • La discothèque est gratuite et tourne tous les soirs.
  • Le “cocktail du soir” à 4,50€ le verre (compter 5€ à 7€ pour les autres cocktails).
  • La Paillote est un bar qui fait restauration de midi à 14h30. On y mange bien et les tarifs y sont plus que raisonnables : 5-7€ un cocktail, 2-3€ une boisson soft, 2-3€ pour une glace, 9€ pour un steack haché frites, 11-15€ une salade composée, 1,50€ le café, etc…
  • Épicerie bien fournie. Le pain est cuit sur place selon les besoins.
  • Un léger parfum soixante-huitard flotte encore dans les airs avec quelques tentes, camping-cars et voitures d’époque (voire quelques coupes de cheveux et barbes hirsutes).
  • De belles balades (dont celle, naturiste, du château de Ferreyrolles en amont ou la grotte en U en aval) et visites touristiques dans la région (villages, avens et grottes).
  • Le restaurant (à ne pas confondre avec la Paillote) pratique des prix normaux (plus que raisonnables compte tenu de l’isolement du camping) Ce n’est pas du gastronomique mais nous y avons très bien mangé. Il faut par contre être habillé.
  • Un petit bois coquin a fait son apparition : il faut emprunter un petit chemin qui serpente et grimpe un peu pour trouver une petite cabane, une table, des matelas, un point d’eau appréciable… Et 5 ou 6 hommes prêts à “se vider les couilles” !
  • Wifi accessible dans presque tout le camping mais avec seulement 10 min gratuites. Au-delà il faudra payer.

Les moins :

  • En été, la Cèze n’est qu’une petite rivière dans laquelle la baignade peut poser problème en période de sécheresse.
  • Les portables ne passent pas toujours bien dans le camping : suivant votre opérateur et votre mobile vous pourrez capter depuis votre emplacement alors que certains devront sortir et remonter le chemin de 50m pour trouver une connexion.
  • Ne vous attendez pas à vous régaler les yeux tous les mètres. Le culte du corps parfait n’a pas cours ici. Mais nous n’avons eu aucun mal à trouver chaussures à nos pieds et il y a quand même quelques belles personnes.
  • L’entretien des sanitaires doit vraiment être améliorée. Nous soumettrons quelques suggestions en ce sens mais soyons clair : certains campeurs sont des porcs (et les libertins ne dérogent malheureusement pas à la règle dans ce domaine) !
  • ❗️Attention ❗️: de nombreux GPS se trompent dans le calcul d’itinéraire. Ne quittez pas la D901 au niveau du camping du Mas de l’Inde mais à la prochaine à gauche. Passez impérativement devant le Paintball.

Quelques remarques (ni plus, ni moins) :

L’accès se fait par un long chemin caillouteux; la première fois c’est très long, on se demande où on va arriver (voire même un peu flippant) mais les fois suivantes, ce chemin est un symbole, la porte où vous laissez toutes les chaines qui vous entravent et qui s’ouvre sur un autre monde.

La tolérance est reine au Ran. On peut lire parfois sur le net des commentaires acerbes sur la population du camping : oui il y a des gros, des vieux, des moches… Et alors ? Il y a aussi des jeunes débutants, de beaux couples, des travestis souriants et bluffants, des adeptes du SM et du bondage. Ce que nous n’avons pas trouvé ce sont justement des intolérants qui jugent les autres sur leur physique. Nous serons tous vieux un jour, et ce jour-là nous, nous serons bien contents de pouvoir libertiner sans être mal regardés !

Quelle évolution !

Lors de notre première visite en 2013, nous avions trouvé pas mal de points négatifs pouvant rebuter certains. Nos deuxième & troisième visites nous ont particulièrement emballés ! Le personnel est bien plus nombreux et de surcroit souriant, serviable et efficace. Une petite anecdote révélatrice : à peine arrivés en bas, un pneu crevé; l’accueil nous conseille un garage proche. Nous y déposons la roue et trois jours plus tard c’est le patron du camping lui-même qui nous la ramène directement à notre emplacement !

De nombreux travaux ont été réalisé : changements des mobil-home, nouveaux sanitaires où l’eau est désormais chaude toute la journée. L’entretien des sanitaires reste une question délicate comme dans tous les camping car tout le monde n’est pas forcément bien élevé. Il nous est arrivé d’attraper une raclette pour filer un coup dans les douches un peu trop boueuses à notre goût mais nous l’avons déjà fait dans d’autres campings ce que trop peu de gens font soit dit en passant (voir notre commentaire ci-dessous).

La liste de améliorations est bien trop longue et le résultat est clair : nous conseillons désormais à tous de tenter l’expérience (sur 3 jours vendredi-dimanche).

Y retournerons-nous ?

C’est certain ! À ce jour, le Ran du Chabrier est à nos yeux le meilleur camping libertin que nous connaissons. Grâce aux efforts entrepris depuis 2013, il gagne 2 étoiles dans notre guide “Où libertiner ?” et atteint donc les ✭✭✭✭✭.

À chaque retour au “réel”, les relations humaines nous paraissent empruntées et artificielles. Au point de nous laisser perplexes devant l’agressivité et la défiance que nous avons tous les uns envers les autres. Et de nous demander alors pourquoi la vie n’est pas aussi simple, franche et bienveillante qu’au Ran… Et si le “vrai” était plus là-bas qu’ici ?

icon-car.pngKML-LogoFullscreen-LogoGeoJSON-LogoGeoRSS-Logo
Le Ran du Chabrier

chargement de la carte - veuillez patienter...

Le Ran du Chabrier 44.269496, 4.377515 Le Ran du Chabrier – camping libertin

 

24 réflexions sur « Le Ran du Chabrier »

  1. …..aujourd’hui 31 janvier, ça caille… Je repense à mes quatre séjours au Ran l’année dernière. Ce que j’étais bien à poil, par une douce chaleur….!
    J’y serai du 15 au 22 juin 2019 avec un couple d’amis que j’ai rencontré là-bas.
    jean-paul ( batfou sur wyylde). A la recherche d’une amie qui voudrait bien m’accompagner à cette période ( et à d’autres..)

  2. J’y suis allez par hazar en étant au ran de fereyrolles a coté pour chercher des glaçons, j’ai fais de belles rencontres rien qu en traversant le camping 3 rapports en 1 heure de temps, c est sur l annee prochaine j y serais 15 jours au moins un vrais paradis pour file seule, j ai eu ma dose de compliments et de plaisir je me suis faite lecher par pleins de langues agiles
    Pauline 30 ans

    • Salut Pauline, j’étais hier au Ran aussi, étant à La Sablière juste à côté pour le we, c’était l’occasion. On a du se croiser alors Dommage 🙂
      Je me suis régalé à tous les niveaux. Hate d’y retourner !!

      • j y retourne la derniere semaine de juin dernier emplacement a l est au ran de feyrerolle
        Tente quechua verte
        je ne suis pas décidée a camper au ran du Chabrier encore
        Pauline

  3. Bonjour, clients du Ran depuis pas mal d’année je ne sis pas certains que les améliorations faites soient à la hauteur du minimum au regard du tarif pratiqué… L’ambiance est est super, site agréable en bordure de rivière tout pour plaire..Un regret : pas assez de jeunes qu’ils soient cpl, f ou jh… Après 10 ans on se pose la question à savoir si nous y retournerons cette année 2018..En effet les sanitaires, pour nous, laissent toujours à désirer ! Vraiment dommage !

  4. Chaque année, nous nous posons la question d’y aller ou pas. On craint un peu un camping “bas de gamme”, mais le Ran semble s’améliorer chaque année et investir en qualité.

    Toutefois, vous qui y êtes allés trois fois déjà, pensez-vous que nous pourrions trouver notre bonheur au regard de nos pratiques ? Gangbang avec minimum 5/6 mecs et bukkake avec un maximum de partenaires ! Le physique nous importe peu, seul compte le feeling, un bon état d’esprit libertin et l’hygiène des joueurs.

    Merci pour votre retour, ludique et pratique, intéressant et tentant.
    Bisous à vous deux.
    Lilli

    • Chère Amante Lilli.

      Il y a toujours pas mal d’hommes seuls au Ran et même des mignons parfois. À titre d’exemple, un soir nous avons coquiné avec des amis sur un matelas devant la tente et nous avions au moins une dizaine de mecs seuls autour. Soyons honnête, il arrive aussi que les “pauvres” soient “à sec” . Certains viennent à la journée et sur le coup des 17-18h ils se sont déjà vidés 2 ou 3 fois… Compte-tenu de vos pratiques, je pense que les coins calins du club vous plairaient : un vrai baisodrome. Pour le coup, là-bas, tu aurais facilement 15-20 bites à disposition !
      Si vous voulez essayer, nous vous conseillons sur un petit week-end : arrivée le vendredi (avant midi) et départ le dimanche, de préférence sur un gros pont genre 14 juillet ou 15 août. De toute façon, au Ran, on ne réserve pas son emplacement donc on arrive et on part quand on veut. Il faut quand même se laisser au moins 2 ou 3 jours pour apprivoiser les lieux. Et si au bout de 48h vous n’accrochez pas, le Cap n’est pas loin du tout.

      Bises coquines !

      PS : si l’année prochaine vous voulez y faire un saut quand on y sera, nous vous guiderons volontiers vers les coins à “sangliers” (c’est le surnom des H seuls qui tournent dans le camping à la recherche d’un “coup à tirer”)

    • Bonjour Amante Lilli
      Le mieux étant d’y aller pour se faire une opinion, je vous conseille de faire un essai. Camping “bas de gamme”, n’exagérons rien. Oui, c’est un peu rustique, mais la liberté est totale, dans la mesure ou on respecte les autres… Et il y a une discothèque super sympa (et c’est chaud…)
      ….Perso j’y sera du 15 au 22 juin, si tout va bien, avec un couple d’amis avec lequel je suis en photo sur Wyylde sous le pseudo de “batfou” . Elle aussi est gangbangueuse, et ils sont très gentils.
      ….à un de ces jours peut-etre ?….

  5. Bonjour, certes le Ran est un des lieux privilégié pour conjuguer naturisme et libertinage, même si ce dernier aspect semble être moindre que les années précédentes….. cependant et en étant honnête, il faut bien souligner l’aspect rustique des sanitaires même si ces derniers ont bénéficié de quelques travaux…L’entretien y est déplorable et encore plus en cette année 2017…Nettoyage fait à l’eau claire et à la sauvette…et ne me dites pas le contraire..Les sanitaires coté “prairie” sont les pires, carrelage de douche jaune et wc en petit nombre et sales du matin au soir….. Bien sur il y a la discothèque “gratuite” tous les soir……

    • Bonjour Jean et Brigitte,

      Il est vrai que cette année nous avons trouvé l’ambiance plus sage que les années précédentes mais ce sont nous, les campeurs, qui la faisons : alors nous avons apporté notre contribution et Elle s’est bien fait remarquer par ses cris en pleine nuit !
      Oui les sanitaires ne sont pas assez propres… Entre la poussière, l’humidité et les papillons ce serait déjà une gageure de bien les entretenir mais nous avons constaté des comportements scandaleux ! Certains laissent les déchets alimentaires au fond du bac à vaisselle, d’autres (ou les mêmes) rentrent dans les douches avec leurs chaussures… Nous avons même trouvé un lavabo plein de mousse à raser et pire de la merde (excusez-nous d’être directs) recouvrant la lunette d’un WC ! Bref, pour fréquenter régulièrement des campings “classiques”, l’entretien est toujours un problème insurmontable en particulier quand certains se comportent comme des porcs.
      De notre côté, nous réfléchissons à quelques propositions simples et peu coûteuses à suggérer à la direction du Ran pour améliorer certains points (dont l’hygiène). Nous ne ferions pas cela pour un camping quelconque mais tenir un camping libertin signifie souvent subir de nombreuses pressions de certaines personnes (ou organisations) pour qui ces lieux de “perdition” doivent être fermés. Alors nous défendons le Ran du Chabrier comme nous le pouvons, sans nier que la direction devrait faire quelques efforts sur l’entretien.

  6. Ping : Agenda | Exhibicouple

  7. Merci pour ce bel exposé sur le Ran.Je suis fan de l’endroit depuis des années pour profiter de cette vraie liberté que me procure l’endroit.
    J’y reviens plusieurs fois par été car je vis à coté et j’y passe des séjours extra.
    J’ai toujours trouvé “chaussure à mon pied” meme si je ne suis pas un apollon.
    A bientôt pour coquiner dans ce lieu magique.

  8. Bjr
    “Jeune” novice de 36 ans, j aimerai franchir le pas et decouvrir cet univers… mais les hommes seuls sont ils bien vus? Bienvenus? Peur d avoir l air “bete” à vadrouiller sans trop savoir où aller et comment me comporter… :/

    • Bonsoir Seb,

      Le Ran est ouvert aux hommes seuls et c’est sûrement le lieu libertin où ils sont le moins mal vus. La perception qu’auront les gens de toi dépendra de ton attitude. Il ne faut pas être trop lourd, pas trop insistant, savoir respecter l’espace vital du couple tout en leur faisant comprendre que tu es là à leur disposition. Savoir s’approcher lentement en guettant les réactions afin de déterminer si tu es trop rapide ou trop lent… Comme l’approche idéale varie d’un couple à l’autre et que d’autres hommes seuls tenteront de te griller la politesse (c’est une pratique courante et personnellement je n’aime pas ceux qui passent devant les autres) autant dire que c’est une gageure de bien faire les choses. Néanmoins, l’observation est la base de tout. L’avantage du Ran est que tu peux croiser les gens ailleurs, à d’autres moments ce qui permet d’engager la conversation. Personnellement, j’ai longtemps eu du mal avec les hommes qui profitaient de mon absence pour entamer une discussion avec Elle mais avec le temps j’ai appris à faire avec car je sais que je suis intimidant. Depuis peu, j’apprécie de voir qu’Elle se fait draguer en mon absence, à partir du moment où je la vois détendue. Comme toutes les femmes, si le mec est prétentieux ou ne lui plait pas, Elle sera assez froide. Là, s’il ne comprend pas, je reprends ma place et très vite le “kéké” se prend une douche froide. Bref, il faut être naturel et attentif au langage non verbal des gens. Pour conclure, au Ran, tu peux te permettre d’être plus franc : complimenter une femme sur sa beauté est mieux perçu qu’ailleurs.

  9. Quel beau paradis !!! Le camping à bien raison d’interdire les photos, cela permet de conserver la magie de ces lieux et de laisser libre court à son imagination…
    Votre bronzage doit être parfait !!!
    Bon courage pour le retour à la dure réalité de la vie quotidienne…

  10. …..je serai au Ran en mobil-home du 30 juillet au 06 aout, avec un couple d’amis très coquins. Je recherche une amie pour cette période

  11. Ping : Agenda | Exhibicouple

  12. Bonjour !!!
    Usez et abusez, d’après ce que l’on perçoit de vous, ce nid est fait pour vous !!!
    ( et pour nous si un objectif vient à être admis dans ce petit paradis !!! )
    Merci
    nino

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.