Première histoire coquine

Mercredi 25 novembre 2009

Cette après midi c’était sortie sauna-hammam-jaccuzzi libertin. Nous avons nos habitudes dans cet établissement naturiste mixte où nous commençons par un jaccuzzi qui nous détend. Étant un des rares couples au milieu d’une petite dizaine d’hommes seuls, quelques uns nous rejoignent et l’un d’entre eux s’aventure à lui effleurer les cuisses sous les bulles. Un petit tour dans la piscine puis hammam où je titille ses tétons de la langue. Après cette petite mise en condition, nous nous isolons dans un petit salon, notre préféré, celui qui comporte quelques trous dans le mur.

À peine installés, deux belles queues font leur apparition à travers le mur, une noire et une blanche. Elle écarte ses cuisses et j’entame un lent cunnilingus la faisant très vite gémir. Elle fixe ces deux bites un moment pour finalement tendre la main et saisir la plus grosse. Je continue à lécher son clitoris en la regardant caresser alternativement les deux membres raides à sa portée. Je vois dans ses yeux que ce contact décuple son plaisir et j’accélère mes coups de langue pour la mener à un orgasme puissant et bruyant…

Petit temps de récupération, Elle m’avoue avoir bien envie de sucer. Je glisse un préservatif au black de l’autre côté du mur et la queue revient très vite, enfin protégée. Je glisse ma main dans ses cheveux et guide sa bouche d’une bite à l’autre. Elle gémit d’excitation. Je ne résiste pas à l’envie, je la fais mettre en levrette et la prend puissamment pendant qu’Elle pompe comme une petite salope. Mes coups de rein l’envoient s’empaler la bouche sur ce gros pieux noir; Elle se cambre instinctivement pour que la pénétration soit plus profonde…

La voir ainsi se jeter sur deux sexes inconnus pendant que je la baise m’excite au plus haut point : j’aime la voir être ma petite chienne, ma grosse salope ! Je ne peux plus me retenir et je jouis déclenchant chez Elle un nouvel orgasme dont les cris, bien qu’étouffés (bouche pleine oblige) ne peuvent être ignorés par nos mystérieux partenaires qui grognent de l’autre côté du mur. Quand Elle se détache enfin de ses deux sucettes, je constate avec plaisir qu’une des capotes est bien pleine… Elle m’avouera avoir eu le plaisir de sentir la contraction sur sa langue et y avoir pris un intense plaisir.

2 réflexions sur « Première histoire coquine »

  1. Jouir dans la bouche d’une femme. sentir la langue chaude masser le gland le temps que la jouissance s’épuise.

  2. Bonjour…
    Plaisir…partagé…
    Il est vrai que lorsqu’un soupçon de contrainte exploite la docilité spontanée d’Elle, le résultat est trés excitant aussi de ce côté de l’écran !!!
    Vu que Lui a tous les talents pour saisir et valoriser ces instants magiques…j’en redemande !!!
    Merci
    nino

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.