Rencontre avec Ric n°13

Une queue, c’est top. Mais DEUX belles queues pour moi toute seule, c’est vraiment le pied !

4 réflexions sur « Rencontre avec Ric n°13 »

  1. L’abandon de cette déesse pleines de seins est doux dans son allongement tandis que ses bras soyeux tentés par la prise des queues avivent Elle qui manie avec joies et lubricité confondues les membres décalottés qui ne demandent pas mieux que d’être agités par les fines mains d’Elle qui fait de Lui et de l’amant des hommes possédés par de considérables plaisirs profonds et fourmillants ( ben oui !)
    Et la bouche aussi de cette amoureuse de la nature aime sentir en Elle une variété de glands qui la délice de satisfactions…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.