Agenda

Humeur du moment

Agenda libertin


Du mercredi 24 au dimanche 28 mai – Naturisme à Saint Maurice de Gourdans, réalisation du Fantasme de Lui n°1, photos d’exhib à Valence puis au château de Crussol, soirée Dark au Kupidon puis peut-être Fête des Mères au Moloko. Tous les détails ont été envoyés aux abonnés à nos Newsletters (voir ci-dessous).


Nouveauté –  À l’avenir, nous donnerons plus de détails sur nos séances photos & exhibs (lieux, dates, etc…) dans nos « Newsletters ». D’autre part, pour ceux qui sont abonnés aux « Publications », les emails ne seront plus quotidiens mais hebdomadaires et résumeront les cinq derniers articles. Abonnez-vous ici : 

Recevoir :


Nos aventures coquines précédentes

Les fantasmes de Lui n°1

Humeur du moment

Les fantasmes de Lui


n°1


     Elle porte une veste de tailleur sur un chemisier blanc transparent laissant deviner une guêpière rouge et noire, une mini jupe très courte et des talons aiguilles mettant en valeur ses courbes. Nous entrons dans le bar d’un petit village en plein après-midi. Le patron et les trois habitués assis au comptoir la déshabillent du regard. Nous nous installons à table, de profil pour qu’Elle exhibe ses cuisses en les croisant très nettement. Tous regardent sa peau blanche visible entre les bas et la mini jupe retroussée. Elle ouvre sa veste et le patron, qui nous amène deux cafés, jette un regard concupiscent dans ce décolleté plongeant. Les quelques clients masculins présents ne parlent même plus, trop occupés à profiter de la vue. Leur excitation se voit à leurs visages rougis et s’entend à leurs souffles courts. La température monte rapidement et l’air se charge d’une tension sexuelle palpable. Dans ce silence assourdissant, le tintement de la tasse qu’Elle repose résonne comme une cloche, le bruit de la chaise qu’Elle repousse réveille les oreilles et le tic-tac des talons sur le carrelage fait vibrer les verres. Elle se dirige vers le comptoir et monte sur un tabouret de bar, entre deux messieurs d’un certain âge. Leurs yeux se rivent sur le petit interstice délimité par ses cuisses et le bord de la mini jupe. Elle écarte lentement les genoux exhibant son string fendu puis la petite perle qui se balance au bout d’une chaînette devant sa fente lisse.


N°1 – suite


Je me lève à mon tour et me colle dans son dos. Je déboutonne le chemisier et délace la guêpière exhibant ses seins aux yeux de tous. Je la sens gênée mais ses tétons trahissent son excitation en pointant fièrement. D’un regard j’invite un des hommes présents à lui caresser la poitrine de sa main calleuse. Elle exhale un soupir de plaisir. Un autre inconnu tend la main et lui caresse une cuisse, remontant rapidement jusqu’à ses lèvres qu’il écarte pour titiller son clitoris. Sentir autant de mains sur son corps la fait fortement mouiller. Je retourne m’assoir à deux mètres pour l’admirer se lever et se déhancher au milieu du bar. les quatre hommes l’entourent et Elle laisse tomber sa jupe au sol dévoilant fièrement son cul. Elle s’accroupit et descend la braguette de l’un d’eux. Je la vois plonger sa main dans le slip et en sortir une bite fine et raide au gland déjà luisant d’excitation. Elle gobe ce sexe tendu et se lance dans une fellation torride. Les trois autres s’empressent d’exhiber leurs membres qu’Elle saisit fermement pour les branler. J’admire ma femme passer d’une queue à l’autre pour toutes les gouter. Les grognements de ses amants ne laissent aucun doute sur le plaisir qu’Elle leur procure avec sa langue. Le patron du bar se retourne vers moi pour s’assurer qu’ils ont bien tous les droits sur ma salope. En réponse je lui tend un préservatif qu’il enfile prestement. Elle se met à quatre pattes à même le sol et offre sa croupe à cet inconnu qui ne se fait pas prier pour la prendre. Tout en se faisant baiser en levrette, Elle suce les trois autres sexes avec gourmandise. Pendant une bonne demi-heure je laisse monter mon excitation en admirant quatre inconnus se relayer dans sa chatte et sa bouche. À sa demande, l’un d’eux s’allonge au sol, Elle vient le chevaucher et ordonne à un second de l’enculer. Pour la première fois je peux admirer ses deux trous se faire ramoner simultanément. Elle crie de plaisir et se jette sur les deux pines restantes pour les téter. Après ce véritable gang-bang improvisé, l’excitation de ses amants est telle qu’Elle se met à genou entre eux et leur demander de l’asperger. Les quatre se branlent au-dessus d’Elle  et les jets de sperme ne tardent pas à lui arroser le visage et les cheveux. Sentant une telle quantité de foutres couler de son menton sur ses seins, Elle se masturbe et jouit puissamment.

Je l’aide à se relever et à se rhabiller. Elle remercie ses amants de passage et sort du bar encore dégoulinante de leurs semences. La voir traverser le parking en arborant fièrement son « trophée » m’excite au plus haut point. Je la plaque sur le capot de la voiture, lui retrousse la jupe jusqu’aux hanches et la prend à mon tour. Je sens bien que sa chatte est largement dilatée par les multiples queues qui y sont passées et les sensations que cela nous procurent déclenchent chez nous deux un orgasme fulgurant.

Urbsex n°11

Ce corset met vraiment mes seins en valeur, vous ne trouvez pas ?