Les fantasmes de Lui n°2

Humeur du moment

LES FANTASMES DE LUI


N°2


    À l’approche de notre mariage, Elle cherchait de jolis talons aiguilles d’une couleur bien précise – qui n’était pas à la mode cet été-là bien évidemment. Elle m’entraîna donc dans un certain nombre de magasins de chaussures de Lyon à la recherche de “la” paire. Après deux après-midis à battre le pavé en vain, Elle trouva un moyen de me motiver pour la troisième sortie. Elle mit un porte-jarretelles, des bas et une mini jupe. La perspective d’un jeu d’exhib m’émoustilla assez pour me faire oublier ma fatigue.

Nous fîmes une halte dans un tout petit magasin de la presqu’île, tenu par un homme d’une quarantaine d’année. Vous vous doutez qu’il s’empressa pour lui enfiler lui-même le moindre escarpin qui Plaisait à ma future femme. Je passais le plus clair de mon temps derrière lui à m’assurer de la vue dont il pouvait bénéficier. Il eu largement l’occasion de voir le haut des bas et les attaches du porte-jarretelle qui les retenaient. Elle fit preuve, ce jour-là, d’une certaine retenue, tirant sa jupe vers le bas à chaque fois qu’Elle se levait. Néanmoins, cela dût être suffisant pour stimuler l’imagination du commerçant car il lui proposa très spontanément une petite remise de 15% sur la paire de ses rêves.

Depuis, Elle sait que je fantasme sur l’idée de retourner dans ce magasin particulier. Elle est d’ailleurs assez émoustillée à l’idée de porter ce jour-là de très jolis bas retenus par un porte-jarretelles à peine dissimulé sous une jupe encore plus courte. Ni culotte, ni string, sa chatte fraichement épilée devra être outrageusement visible au moindre mouvement de cuisse. J’imagine simuler un appel téléphonique pour sortir du magasin et rester sur le trottoir à observer la scène à travers la vitrine. Je vois déjà le vendeur revenir de sa réserve avec une pile de cartons, s’assoir face à Elle sur ces petits tabourets spécialisés sur lequel le client peut poser son pied. Il lui enlèvera lui-même les talons qu’Elle portera ce jour-là et lui passera tour à tour des escarpins tous aussi hauts et beaux les uns que les autres. Je veux observer les réactions de cet inconnu quand, à chaque changement de pied, il verra la fente lisse de ma femme s’entrouvrir. Je veux voir son regard rivé sur son intimité et la voir, Elle, faire durer le jeu paire après paire. À chacune, Elle se lèvera pour faire quelques pas et demander à son serviteur d’un jour si cette hauteur de talon met bien en valeurs sa cambrure qu’Elle exagèrera en se déhanchant. Je les observerai à distance, me faisant oublier, afin qu’ils s’excitent mutuellement au point de s’autoriser des mots et des gestes que ma présence pourrait réfréner. Je sais, qu’à chaque instant, Elle sentira mon regard sur sa nuque, qu’Elle s’accrochera à cette description de ce fantasme pour me faire la cadeau de son dépassement de soi. Quand le vendeur lui ôtera la dernière paire, Elle glissera son pied nu vers son entrejambe et ira vérifier l’effet de son exhib sur le sexe de cet inconnu. À travers le pantalon, jouant avec la braguette, Elle caressera alors cette énorme bosse bien dure du bout de ses orteils…

à suivre…

Exhib à Castorama

Mardi 18 avril : petite exhib à Castorama… Qui bricole avec moi ?

Magasin d’ameublement

Vous voyez les bureaux installés dans les magasins d’ameublement où le vendeur vous invite à vous assoir pour chiffrer votre projet. Elle profita alors que le vendeur allait chercher un stylo pour enlever sa culotte au cas où il jette un oeil entre ses cuisses en revenant.

Journée à Lyon

Humeur du moment

Comme vous le savez, samedi après-midi nous étions sur Lyon pour nous amuser un peu. Elle s’était habillée sexy : bas clairs avec une jarretière très large, mini jupe s’arrêtant juste au niveau desdites jarretières, string ouvert avec une perle en pendentif de chez LolaLuna, soutien gorge quart de seins et petit top très décolleté et légèrement transparent laissant bien deviner ses tétons (voir les photos ici).


Un peu de shopping

 

Nous avons pris un café en terrasse du côté de Perrache : simplement assise, les bas étaient bien visibles pour des yeux aux aguets. Puis un petit tour à la FNAC Bellecour pour tenter une exhib dans les rayons mais le monde était tel qu’on pouvait à peine circuler… Dommage. Elle m’a entrainé au Printemps pour faire quelques essayages; j’étais prêt à entrouvrir le rideau pour exhiber sa belle tenue devant un homme qui trainerait aux alentour mais là encore, pas de chance, aucun voyeur !


Au restaurant

 

Par contre au restaurant, ce fût plus amusant. Assise face à la salle, les jambes croisées, le haut des bas étaient bien visible et on devinait aussi très bien ses tétons à travers son petit haut blanc. Outre les Japonais qui n’ont rien capté de tout le repas (trop occupés à photographier leurs plats), le serveur, lui a bien maté ses cuisses à chaque fois qu’il approchait de notre table. En prenant notre commande comme en lui amenant son assiette, il se penchait exagérément pour regarder son décolleté. Puis deux jeunes anglais se sont installés à la table d’à-côté. Nous avons regretté de ne pas assez bien maitriser la langue de Shakespeare pour comprendre leur échanges mais les coups d’oeil qu’ils jetaient régulièrement vers Elle étaient finalement assez explicites. Voici un petit aperçu de nos échanges de sexto (ou comment scénariser les choses sans dévoiler notre jeu aux voyeurs).

texto

J’ai reçu le dernier texto ci-dessus alors que j’étais aux toilettes : le serveur profitait de mon absence pour mater plus ouvertement !

En partant, Elle s’est donc tournée sur la chaise. Nos deux anglais ont-il aperçu sa chatte lisse et la perle qui pendait au bout de la petite chaîne du string ? Mystère… Aucun ne s’est étouffé en tout cas.


au Moon LIbertin

 

Nous avons fini la soirée au Moon Libertin, le nouveau sauna. L’ambiance était loin d’être coquine. Nous nous sommes un peu ennuyés et il nous a fallu de la patience pour enfin être enfin rejoints par un homme dans un coin calin. Je lui ai fait signe de venir la caresser pendant que je la léchais : il s’est jeté sur ses tétons. Puis je lui ai dit de prendre ma place pour la faire jouir de sa langue. Comme Elle avait envie d’être dirigée, je lui ai donc ordonné de repousser son amant et de se jeter sur sa queue pour le sucer. Après une courte fellation, je l’ai mise à quatre patte et l’ai poussée à demander Elle-même à notre partenaire de la prendre en levrette “comme une salope”. Il s’est exécuté et l’a assez bien baisée, la faisant gémir d’excitation. Malheureusement une panne s’est invitée juste avant de jouir, ce qui a privé Elle d’une bonne giclée de sperme sur les seins.

Dans un magasin de jardinage

La série est assez courte car nous n’avons pas pu continuer… Trop de monde !

Magasin de bricolage

Encore une ancienne série réalisée dans un magasin de bricolage (et sur son parking)

Ces derniers jours

2016-04-16-bronze2Pour ceux qui ne nous suivent pas sur Twitter @Exhibicouple !

 

Samedi après-midi nous avons profité du soleil pour nous faire bronzer au bord du Rhône…

Nous étions dans un petit coin mais quand même avec du passage alors maillot de bain nécessaire. Ça ne m’a pas empêché pas de voler quelques photos !

 

Lundi, nous avons fait la tournée des magasins de bricolage dans la zone commerciale de Saint Priest. Elle commença par enlever sa culotte dans la voiture :

1,701 vues
Enlever sa culotte avant de faire les magasins

Puis direction Castorama pour exhiber sa fente lisse dans les rayons.

2016-04-18-Casto12016-04-18-Casto2

Ensuite nous avons déjeuné aux 3 Brasseurs : tellement de monde que c’était impossible de faire des photos sans être captés.

resto

Nous avons fini les courses chez Leroy-Merlin…

2016-04-18-Leroy1