Le Ran du Chabrier

❗️Avis datant d’août 2017

30430 Saint Privat de Champclos
04 66 24 51 55
http://campinglibertin.com/

Le Ran du Chabrier est un camping naturiste libertin. Après avoir réglé les quelques formalités d’arrivée, vous demandez “et je m’installe où ?”; on vous répond : “où vous voulez.” Vous voilà instantanément plongé dans l’ambiance “Ran du Chabrier” où “libertin” rime clairement avec “liberté”. Si vous ne trouvez pas de place les autres campeurs vous en feront : “Viens là, on pousse le camping-car, on gare la voiture plus loin”. Ici, nulle prise de tête entre voisins, pas d’instinct de propriété (“Monsieur, vous empiétez sur mon emplacement !”) mais au contraire de la convivialité et du partage.

Alors oui, le premier contact est déconcertant. On est pas habitué à ÇA. Certains parleront de “bordélique”, “mal organisé”, “anarchique” mais nous n’avons qu’un seul conseil qui nous fut prodigué par des amis (qui se reconnaitront et nous ne les en remercierons jamais assez) : forcez-vous à rester quelques jours; ne partez pas au bout de 24h. Il faut se donner le temps d’apprivoiser le Ran, se laisser le temps d’abandonner les codes de notre société moderne qui entravent souvent le libertinage.

Ajoutons qu’il ne faut pas être chochotte ou intolérant. Nous avons constaté une nette évolution en 4 ans mais ça reste un camping alors, forcément, tout n’est pas toujours nickel et on peut y voir aussi bien du très excitant que du très “spécial” (que certains qualifieraient de choquant, ce qui n’est pas notre cas).

Les plus :

  • C’est, selon nous, le premier véritable camping libertin où l’on peut baiser à 2, 3 ou même 15 n’importe où : sur votre emplacement, aux sanitaires, contre un arbre en plein camping, etc… sauf au resto (où il faut d’ailleurs être habillé) et sur la plage.
    Le second étant le Diamant Noir (24)…
  • Camping super ombragé (les emplacements au soleil se comptent sur les doigts d’une main).
  • Sauvage et magnifique, le camping s’étire tout en longueur en bordure de la Cèze.
  • Réservé aux adultes (et clairement affiché “libertin”); cela évite le mélange des genres que nous avons trouvé très gênant au Cap d’Agde.
  • Plage privée sur la Cèze mais attention : il est interdit d’y coquiner car il y a parfois des canoës de passage.
  • Tarifs raisonnables : 80€ la nuit en mobil-home (500€ la semaine) – 30€ l’emplacement avec électricité (pour un couple ou un homme seul).
  • La discothèque est gratuite et tourne tous les soirs.
  • Le “cocktail du soir” à 4,50€ le verre (compter 5€ à 7€ pour les autres cocktails).
  • La Paillote est un bar qui fait restauration de midi à 14h30. On y mange bien et les tarifs y sont plus que raisonnables : 5-7€ un cocktail, 2-3€ une boisson soft, 2-3€ pour une glace, 9€ pour un steack haché frites, 11-15€ une salade composée, 1,50€ le café, etc…
  • Épicerie bien fournie. Le pain est cuit sur place selon les besoins.
  • Un léger parfum soixante-huitard flotte encore dans les airs avec quelques tentes, camping-cars et voitures d’époque (voire quelques coupes de cheveux et barbes hirsutes).
  • De belles balades (dont celle, naturiste, du château de Ferreyrolles en amont ou la grotte en U en aval) et visites touristiques dans la région (villages, avens et grottes).
  • Le restaurant (à ne pas confondre avec la Paillote) pratique des prix normaux (plus que raisonnables compte tenu de l’isolement du camping) Ce n’est pas du gastronomique mais nous y avons très bien mangé. Il faut par contre être habillé.
  • Un petit bois coquin a fait son apparition : il faut emprunter un petit chemin qui serpente et grimpe un peu pour trouver une petite cabane, une table, des matelas, un point d’eau appréciable… Et 5 ou 6 hommes prêts à “se vider les couilles” !
  • Wifi accessible dans presque tout le camping mais avec seulement 10 min gratuites. Au-delà il faudra payer.

Les moins :

  • En été, la Cèze n’est qu’une petite rivière dans laquelle la baignade peut poser problème en période de sécheresse.
  • Les portables ne passent pas toujours bien dans le camping : suivant votre opérateur et votre mobile vous pourrez capter depuis votre emplacement alors que certains devront sortir et remonter le chemin de 50m pour trouver une connexion.
  • Ne vous attendez pas à vous régaler les yeux tous les mètres. Le culte du corps parfait n’a pas cours ici. Mais nous n’avons eu aucun mal à trouver chaussures à nos pieds et il y a quand même quelques belles personnes.
  • L’entretien des sanitaires doit vraiment être améliorée. Nous soumettrons quelques suggestions en ce sens mais soyons clair : certains campeurs sont des porcs (et les libertins ne dérogent malheureusement pas à la règle dans ce domaine) !
  • ❗️Attention ❗️: de nombreux GPS se trompent dans le calcul d’itinéraire. Ne quittez pas la D901 au niveau du camping du Mas de l’Inde mais à la prochaine à gauche. Passez impérativement devant le Paintball.

Quelques remarques (ni plus, ni moins) :

L’accès se fait par un long chemin caillouteux; la première fois c’est très long, on se demande où on va arriver (voire même un peu flippant) mais les fois suivantes, ce chemin est un symbole, la porte où vous laissez toutes les chaines qui vous entravent et qui s’ouvre sur un autre monde.

La tolérance est reine au Ran. On peut lire parfois sur le net des commentaires acerbes sur la population du camping : oui il y a des gros, des vieux, des moches… Et alors ? Il y a aussi des jeunes débutants, de beaux couples, des travestis souriants et bluffants, des adeptes du SM et du bondage. Ce que nous n’avons pas trouvé ce sont justement des intolérants qui jugent les autres sur leur physique. Nous serons tous vieux un jour, et ce jour-là nous, nous serons bien contents de pouvoir libertiner sans être mal regardés !

Quelle évolution !

Lors de notre première visite en 2013, nous avions trouvé pas mal de points négatifs pouvant rebuter certains. Nos deuxième & troisième visites nous ont particulièrement emballés ! Le personnel est bien plus nombreux et de surcroit souriant, serviable et efficace. Une petite anecdote révélatrice : à peine arrivés en bas, un pneu crevé; l’accueil nous conseille un garage proche. Nous y déposons la roue et trois jours plus tard c’est le patron du camping lui-même qui nous la ramène directement à notre emplacement !

De nombreux travaux ont été réalisé : changements des mobil-home, nouveaux sanitaires où l’eau est désormais chaude toute la journée. L’entretien des sanitaires reste une question délicate comme dans tous les camping car tout le monde n’est pas forcément bien élevé. Il nous est arrivé d’attraper une raclette pour filer un coup dans les douches un peu trop boueuses à notre goût mais nous l’avons déjà fait dans d’autres campings ce que trop peu de gens font soit dit en passant (voir notre commentaire ci-dessous).

La liste de améliorations est bien trop longue et le résultat est clair : nous conseillons désormais à tous de tenter l’expérience (sur 3 jours vendredi-dimanche).

Y retournerons-nous ?

C’est certain ! À ce jour, le Ran du Chabrier est à nos yeux le meilleur camping libertin que nous connaissons. Grâce aux efforts entrepris depuis 2013, il gagne 2 étoiles dans notre guide “Où libertiner ?” et atteint donc les ✭✭✭✭✭.

À chaque retour au “réel”, les relations humaines nous paraissent empruntées et artificielles. Au point de nous laisser perplexes devant l’agressivité et la défiance que nous avons tous les uns envers les autres. Et de nous demander alors pourquoi la vie n’est pas aussi simple, franche et bienveillante qu’au Ran… Et si le “vrai” était plus là-bas qu’ici ?

icon-car.pngKML-LogoFullscreen-LogoGeoJSON-LogoGeoRSS-Logo
Le Ran du Chabrier

chargement de la carte - veuillez patienter...

Le Ran du Chabrier 44.269496, 4.377515 Le Ran du Chabrier – camping libertin

 

Lune de miel libertine

Voici un résumé de notre lune de miel au Ran du Chabrier.

Jour 1

Arrivés en fin de journée – Petit mobil-home tout neuf super bien placé – Chouette, la fenêtre de notre chambre donne directement sur le chemin – Une fois installés, nous baisons donc la fenêtre ouverte mais les 2 ou 3 voyeurs restent à distance… Tant pis !

Jour 2

Journée à la plage – En fin d’après-midi, nous nous posons devant le mobil-home – Assis chacun sur une chaise, face à face, je la prends lentement devant 4 ou 5 voyeurs qui s’approchent lentement – L’un d’entre eux lui gicle sur les seins – Nous jouissons, regrettant juste que les autres n’aient pas osé suivre l’exemple du premier ! + 1

Sortie au club en soirée – Gloryhole – Elle suce et branle une première bite qui gicle très vite lui arrosant les cuisses – Elle remet ça avec une seconde – À mon tour, j’en branle deux qui me giclent dans les mains – À chaque fois, j’étale le sperme sur ses seins. + 4

jOUR 3

En fin d’après-midi, nous faisons l’amour dans le mobil-home, fenêtre ouverte – 3 voyeurs nous matent un moment – J’invite l’un d’entre eux à nous rejoindre – Elle se met en levrette au bord du lit pour se faire baiser sans même voir qui la prend – Pas de chance, il ne bande pas assez ! Elle le suce – Il lui gicle sur les seins. + 1

Nous avons retrouvé nos amis d’il y a 3 ans – Apéro puis repas à leur caravane – Soirée très sensuelle qui se finit à 3h du mat après des heures de caresses et jeux de langues !

Jour 4

En fin de journée nous partons explorer le petit chemin coquin – Arrivés en haut, Elle s’allonge sur la table – 5 hommes l’entourent et la caressent – Elle suce, se fait lécher et caresser – Elle descend de la table, s’appuie dessus et se fait prendre en levrette – Son partenaire la fait crier et jouit dans le préservatif – Nous finissons à deux devant les voyeurs dont deux lui aspergent les tétons de spermes épais. + 3

Sortie en club en soirée et retour au gloryhole – À deux, nous suçons, branlons et vidons 3 bites. + 3

Jour 5

Mauvais temps – Nous sortons visiter les environs – Quelques photos d’exhib dans deux villages puis dans les vignes – Nous faisons l’amour en rentrant (en toute intimité pour changer).

Jour 6

Fin de journée, Elle met son plug anal et nous faisons l’amour dans notre mobil-home, fenêtre ouverte – Le plug change complètement ses sensations l’excitant énormément – Je lui retire pour l’enculer lentement – J’inaugure une nouvelle pose qui me permet de bien voir mon gland aller et venir dans son petit trou – L’innovation est une découverte : Elle jouit 3 fois de suite.

Sortie en club le soir – Elle repère un beau mec seul – Elle va danser lascivement devant lui – Il se colle à Elle et la caresse longuement sur la piste – Je les regarde, sentant mon string retenir tant bien que mal mon érection – Je les rejoins et nous la caressons à deux devant tout le monde – Dans un anglais approximatif (le Ran est très cosmopolite) je lui demande de nous rejoindre à notre mobil-home pour baiser ma femme – Une demi-heure plus tard il frappe à la porte – Il la fait jouir avec ses doigts et sa langue – Elle pose sa tête sur son torse pour le regarder se branler – Encouragé par mes “Cum on her face !” il lui gicle sur le visage et les seins – Je la baise en lui étalant le sperme sur les seins pendant qu’il la caresse. + 1

Jour 7

Nous retournons sur le chemin coquin en fin de journée – Nous nous installons sur un matelas au sol et je lui fais l’amour sous les regards excités de 6 voyeurs – Je leur dis qu’ils peuvent s’approcher pour la caresser et lui gicler sur le seins – Les deux premiers se placent de part et d’autre et se branlent sur Elle – Ils lui arrosent abondamment les tétons alors que je la baise de plus en plus vite – Elle jouit en sentant tout ce foutre chaud sur Elle – Deux autres prennent la suite et lui offre une seconde douche de sperme – Elle crie de plus en plus fort – Elle me demande de finir moi aussi sur ses seins – Je me branle d’une main, étalant le sperme des 4 voyeurs sur son corps – Elle est couverte d’un telle quantité de foutre que ma main glisse bien sur ses seins ce qui m’excite énormément – Je lui envoie alors plusieurs jets si puissants et abondants qu’Elle laisse échapper un “Oh, tout ça ?” + 4

Soirée au gloryhole – Elle fait encore jouir un inconnu sur ses seins – Je l’arrose à mon tour. + 1

Bilan

18 inconnus ont joui sur ou en Elle – Elle m’a fait jouir 12 fois.

Soit 30 orgasmes à Elle seule !

Terre de Soleil

❗️Avis datant d’août 2014

Domaine St Jean des Sources
34850 Pinet
Tél. : 04 67 77 99 09
http://www.naturisme-terredesoleil.com/

L’été 2015 nous avons passé quelques jours à Terre de Soleil qui est un camping naturiste réservé aux couples attenant à l’Extasia, un club libertin.

Les plus :

  • Concept original.
  • Camping bien ombragé et très calme.
  • Piscine naturiste très agréable.
  • Très bonne ambiance autour de la piscine : on fait vite connaissance.
  • Un petit bois aménagé pour coquiner en extérieur.
  • La boite – l’Extasia – est ouverte tous les soirs en été et presque toujours gratuite pour les campeurs.
  • Mesdames, sachez que le barman est le sosie de Tom Cruise (au bel âge; même sourire, même démarche).
  • Le restaurant – le Palaisia – propose des soirées cabarets de qualité (voir leur agenda); nous avons eu la chance de tomber sur un beau spectacle à l’ambiance très “Moulin Rouge”. Attention, ce restaurant est aussi fréquenté par des non libertins (voir ce qu’Elle a à vous raconter ci-dessous ).
  • Proximité du Cap d’Agde (où passer une journée).
  • Sanitaires propres.
  • Bien pour débuter en douceur (attention au samedi soir, voir ci-dessous).

Les moins :

  • Pas d’épicerie… Dommage pour un camping.
  • Les transats payants à la piscine.
  • L’aménagement du petit bois avec des tentes militaires (ça manque un peu d’entretien).
  • Interdit aux hommes seuls. Ne serait-ce qu’une soirée mixte dans la semaine (nous ne sommes pas “couple only”)…
  • Les formules “midi” du restaurant sont un peu chères.
  • Bien que le côté “réservé aux couples” puissent être bien pour des débutants, méfiez-vous du samedi soir : tellement de monde que la partie coins calins tourne vite au baisodrome (passez-nous l’expressions).
  • Pas très coquin dans le camping : sans tomber dans les excès du Ran du Chabrier, nous avons été un peu déçus par l’ambiance très sage (simplement naturiste en fait).

Y retournerons-nous ?

Sans aucun doute ! Pour nous, quelques jours seulement nous ont permis de décompresser autant que 2 semaines de vacances “classiques”.

Anecdote…

Après quelques jours passés au camping et quelques soirées à l’Extasia, nous avons conclu notre séjour par un diner-spectacle au Palaisia. Ce restaurant étant attenant à l’Extasia, nous nous sommes habillés pour la soirée (libertine évidemment) : Lui, un ensemble acheté la veille au Cap d’Agde, chemisette et pantalon noir “effet mouillé”, chaussures italiennes noires & blanches; moi, un micro short – limite shorty – et un cache-coeur noir sur une combinaison en résille – talons hauts évidemment.

La salle, une ancienne cave viticole, est immense et magnifique. Tom Cruise (enfin le patron, je voulais dire) se propose de nous guider jusqu’à nos places. Et là, passant entre les tables déjà bien remplies, grand moment de solitude : je réalise que personne ne porte de “tenue libertine” et je me sens un peu gênée. Je croise quelques regards heureusement plus flatteurs que réprobateurs (certains même un peu étonnés)… Je me dis alors qu’au point où j’en suis, je ne vais pas rebrousser chemin. Une fois assis à notre table, nous avons sympathisé avec nos voisins allemands et la gêne est complètement passée. Nous en avons bien ri toute la soirée et, en y repensant, j’en souris encore aujourd’hui.

icon-car.pngKML-LogoFullscreen-LogoGeoJSON-LogoGeoRSS-Logo
Terre de Soleil

chargement de la carte - veuillez patienter...

Terre de Soleil 43.404705, 3.536224 Terre de Soleil – camping naturiste

Camping libertin la Roseraie

❗️Avis datant d’août 2015

la Boucharde
03700 BRUGHEAS
Tél. 04 70 32 43 33
http://www.campinglibertinlaroseraie.com

Cet été nous avons passé quelques jours à la Roseraie qui est un camping libertin proche de Vichy.

Les plus :

  • Concept original : un vrai camping libertin.
  • Piscine naturiste très agréable.
  • Un petit bois aménagé pour coquiner en extérieur.
  • Restaurant le soir (sur réservation). Nous y avons assez bien mangé.
  • Soirées dansantes régulières.
  • Sanitaires propres.
  • Ouvert aux hommes seuls (sur sélection visiblement très arbitraire).
  • Une bonne partie du personnel est très sympa.
  • Bien pour débuter en douceur.
  • La direction est ouverte aux discussions et suggestions et montre la volonté d’améliorer les choses pour la prochaine saison.

Les moins :

  • La météo : le soleil et la chaleur se sont fait rares pour notre semaine. Pas de chance !
  • Pas d’épicerie… Dommage pour un camping.
  • Les soirées dansantes sont peu coquines et se terminent trop tôt (1h du mat).
  • Aucun club libertin dans les environs.
  • Pas très coquin dans le camping : sans tomber dans les excès du Ran du Chabrier, nous avons été un peu déçus par l’ambiance très (trop) sage.
  • Le DJ tourne sur une trentaine de titres qu’on entend parfois plusieurs fois dans la soirée.
  • Presque trop petit : nous pensons qu’un peu plus de monde dynamiserait probablement les choses.
  • Certains autres campeurs se sont plaints du caractère un peu trop rigide du monsieur chargé de la sécurité. Même si le ton est effectivement parfois sec, nous n’avons personnellement eu aucun problème avec lui. Quand on est chargé de faire respecter les règles dans un tel lieu qui, de surcroit, fait ses débuts, il nous parait normal de faire du zèle.

Y retournerons-nous ?

Sans aucun doute ! Pour nous, une seule semaine nous a permis de bien décompresser.

icon-car.pngKML-LogoFullscreen-LogoGeoJSON-LogoGeoRSS-Logo
La Roseraie

chargement de la carte - veuillez patienter...

La Roseraie 46.079735, 3.382030 La Roseraie – camping libertin