1ère sortie en club (2)

Été 2005


Même si j’avais très envie de découvrir les clubs libertins je redoutais quand même de tomber sur quelques hommes envahissants et mal élevés. Il aurait suffi d’un seul pour tout gâcher. Aussi nous commençâmes par une “soirée couples” dans un club assez éloigné de notre domicile.

Pourquoi loin ? Parce que lorsqu’on décide de se rendre dans un club échangiste (je préfère d’ailleurs le terme de libertin) on se pose forcément la question de l’anonymat et en particulier : “et si je tombe sur quelqu’un qui me reconnaît ?”

Alors pour ceux qui se la posent; si vous croisez une connaissance : soit cette personne a un esprit réellement libertin et saura respecter ce secret qui restera donc entre vous, soit elle est “de passage”, poussée par sa curiosité et loin de la philosophie des lieux et n’ira sûrement pas crier sur tous les toits qu’elle vous y a vu car ce serait admettre qu’elle y était aussi !

Bref, l’accueil – par une femme – fût effectivement décisif : question “première fois ?”, visite des lieux, “vous êtes libres de faire ce que vous voulez avec qui vous voulez et si quelqu’un est trop insistant venez me le dire…”. Une réelle mise en confiance !

Nous nous contentâmes d’ailleurs de caresses sur les canapés en regardant les quelques femmes qui se déshabillaient au rythme de la musique. Une véritable sensation de LIBERTÉ m’envahit. Alors qu’en boite de nuit vous vous faite très vite “virer” si vous êtes trop démonstratif (alors que 60% des gens qui y sont recherchent un partenaire sexuel occasionnel et les autres un permanent).

En club on peut danser étroitement enlacés, profiter du spectacle des autres couples, se laisser envahir par l’excitation et caresser sa partenaire sans retenue sous les regards bienveillants des autres danseurs. Ailleurs le moindre geste à connotation sexuelle est source de regards furibonds et de remarques désobligeantes; ici adieu l’hypocrisie et bonjour l’amour. J’eus d’ailleurs l’impression de voir pour la première fois des femmes assumant pleinement leur sexualité et leurs désirs (point commun avec les blogs érotiques).

Nous finîmes dans un petit salon isolé où nous fîmes l’amour intensément. S’en suivi un grand moment de tendresse et un fort sentiment de partage. Nous ressortîmes plus amoureux qu’à notre entrée.

Voilà pourquoi je parle de club libertin : c’est un fantastique lieu de liberté.

Vous hésitez ? Parlez-en longtemps à l’avance et à plusieurs reprise. Soyez francs entre vous sur vos motivations. Mais n’ayez pas peur. Tentez l’expérience pendant vos vacances à la mer par exemple. Et passez une bonne soirée à faire ce que vous voulez avec qui vous voulez !

3 réflexions sur « 1ère sortie en club (2) »

  1. La différence entre les clubs libertins et traditionnels est aussi le respect.
    les femmes en boite ne peuvent faire 3 mètres sur la piste de danse sans se prendre une main aux fesses. et encore, je suis gentil. les doigts s’invitent également sous les robes.
    alors qu’en club libertin, alors que les femmes ont des tenues plus que suggestives, le principe de base est de les respecter. la moindre caresse se fera après autorisation.

  2. Bonjour…
    Exceller dans la démonstration, c’est trés beau… et bon…
    Réussir dans la narration, c’est plus difficile encore, le niveau au dessus, car porter par le phrasé, un vécu exceptionnel, à la portée de tous, n’est pas dans la capacité du premier venu !!!
    Je l’ai certainement déjà écrit pour Elle et Lui, mais je me répète…
    Quand l’on rencontre l’intelligence, on ne peut se tromper, il s’agit d’une évidence rare !!!
    Merci
    nino

    • Merci Nino et je rajouterais que lorsque les commentateurs font un tel effort de qualité rédactionnel nous ne pouvons qu’avoir envie de continuer l’aventure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.